Bouton

www.altova.com Agrandir/Réduire tout Imprimer cette rubrique Page précédente Un niveau supérieur Page suivante

Accueil >  Commandes et événements de commande > Commandes >

Bouton

Les boutons peuvent être utilisés pour exécuter une action sur clic de ce bouton. Le nom du bouton peut être un texte statique (saisi en tant que valeur de la propriété Texte ; voir ci-dessous) ou une valeur dynamique obtenue depuis un nœud de source de page (en glissant le nœud dans le bouton). Vous pouvez également sélectionner une icône parmi les options disponibles dans la liste de choix de la propriété Image du bouton en guise d'alternative ou en plus des autres actions. La hauteur du bouton est déterminée par (i) la hauteur de l'icône du bouton ou du texte, selon celui qui est le plus grand, et (ii) le padding vertical définit sur le bouton. L'événement SurClicDuBouton est associé avec la commande de bouton. Afin de définir une action pour cet événement, cliquer sur le bouton Dialogue supplémentaire de la propriété Action de commande. Cela affiche le dialogue d'actions de commande dans lequel vous pouvez spécifier l'action souhaitée.

 

Cliquer pour agrandir/réduireNotes
Lorsque la commande est associée à un nœud de source de données (lien de source de page), placer la souris au-dessus de la commande (dans Affichage Design de la page) pour afficher le nœud associé dans une fenêtre popup.
Tous les liens de source de page dans l'arborescence de source de page sont affichés dans une police d'écriture en gras. Les nœuds d'arborescence qui ne sont pas des liens de source de page sont affichés dans une police normale
Placer la souris au-dessus du lien de source de page dans l'arborescence de design pour afficher des informations concernant la commande associée.
Pour supprimer une association de nœud de source de données (et donc les données dans la commande), cliquer sur la commande avec le bouton de droite (dans Affichage Design de la page) et cliquer sur Supprimer le lien de la source de page.
Pour réinitialiser un style ou une propriété (dans le Volet Styles & Propriétés), sélectionner la propriété et cliquer sur Réinitialiser dans la barre outils du volet.
Les valeurs de plusieurs propriétés peuvent être définies en utilisant des expressions XPath. Cela permet aux valeurs d'être dynamiques : donc générées par le biais de calculs ou prélevées dans les nœuds de source de données lors de l'exécution. Pour définir une expression XPath, cliquer sur Éditer XPath dans la barre d'outils du volet Styles & Propriétés.
Pour éditer l'expression XPath d'un style ou d'une propriété (dans le Volet Styles & Propriétés), sélectionner le style ou la propriété et cliquer sur Éditer XPath dans la barre outils du volet.
Pour copier une commande dans un autre emplacement dans le design, appuyer sur Ctrl et glisser/déposer la commande dans l'emplacement de copie désiré.
Afin d'attribuer des propriétés spécifiques à une commande, définir une ou plusieurs classes pour cette commande (au moyen de la propriété de navigateur Classe CSS), puis attribuer des règles pour la/les classe/s dans un fichier CSS externe (que vous spécifierez dans le dialogue de Paramètres du navigateur).
Les propriétés CSS d'une commande peuvent être définies dans le Volet Styles & Propriétés et/ou dans un fichier CSS externe. Celles définies dans le Volet Styles & Propriétés ont priorité.

 

Événements de Bouton

L'événement SurClicDeBouton est disponible. Pour définir les actions pour l'événement SurClicDeBouton du bouton, cliquer avec le bouton de droite et dans le menu contextuel qui apparaît, choisir Actions de commande pour SurClicDuBouton. Le dialogue Actions des événements sur bouton s'affiche. Pour voir une description des actions qui peuvent être définies pour cet événement, voir la section Actions.

 

Cliquer pour agrandir/réduireSurClicDeBouton (SurClic, SurLongClic)

L'utilisateur final peut cliquer sur la commande de deux manières : un tapotement bref ou une pression prolongée. Une séquence d'actions différentes peut être spécifiée pour chaque type de clic. Une séquence supplémentaire d'actions peut être réalisée après celle du clic de l'utilisateur final. Cette séquence supplémentaire est définie après l'événement SurLongClic.

MTDActionOnClick   MTDActionOnLongClick   MTDActionOnClickOnLongClick

 

SurClic : la/les action/s à exécuter lorsque la commande est tapotée (voir capture d'écran ci-dessus à gauche).
SurLongClic : la/les action/s à exécuter sur une pression de la commande un peu plus longue qu'un tapotement (voir capture d'écran ci-dessus au centre).
Actions supplémentaires : la/les action/s à exécuter après l'exécution des actions SurClic ou SurLongClic (voir capture d'écran ci-dessus à droite). Si aucune action n'a été définie pour les événements SurClic ou SurLongClic, l'action sera alors exécutée directement sur un clic ou un long clic.

 

Vous pouvez combiner les actions pour les différents événements de clic, telles que montrées, par exemple, dans la capture d'écran ci-dessous.

MTDActionOnClickMultiple

La capture d'écran ci-dessus montre que les événements SurClic ou SurLongClic ont une séquence d'actions définie pour chacun d'entre eux. Un événement supplémentaire MessageBox est défini après l'événement SurLongClic. Cet événement MessageBox sera exécuté une fois que la séquence d'actions SurClic ou SurLongClic aura été exécutée.

 

Sur Entrée/Échapper

Si la case à cocher Sur Entrée ou Sur Échapper de la commande a été sélectionnée, alors les actions de la commande sont exécutées lorsque la touche respective (Entrée ou Échapper) est effleurée. L'effleurement de touche (Entrée ou Échapper) sert en guise d'alternative dans l'événement SurClic, et fonctionnera en plus du clic. La capture d'écran ci-dessous montre les cases à cocher SurEntrée et SurÉchapper de l'événement Bouton. D'autres commandes qui fournissent cette option semblent similaires et fonctionnent de manière semblable.

 

MTDOnEnterEscapeCheckBoxes

 

Ce paramètre peut aussi être accédé par le biais de la propriété de la commande Sur Entrée/Échapper. Pour plus de détails, voir la description de la propriété ci-dessous.

 

Note :        Si vous choisissez la commande de menu Page | Afficher/Définir ordre d'onglet, les commandes dotées d'un key-tap Entrée ou Échapper sont marquées avec le symbole de la clé respective

 

Note :   Cette fonction est uniquement disponible sur les clients web et les clients Windows.

 

 

Propriétés de bouton

Les propriétés de la commande sont disponibles dans le Volet Styles & Propriétés, et sont classées ci-dessous dans leur ordre d'apparence.

 

Cliquer pour agrandir/réduireNom

Le nom est utilisé pour référencer la commande depuis un autre endroit de la page ou du projet. Double-cliquer dans le champ de valeur pour l'éditer.

 

Cliquer pour agrandir/réduireTexte

La propriété de texte adopte une des valeurs suivantes :

 

Une ligne de texte de valeur fixée à afficher dans la commande
Une expression XPath qui extrait les données depuis un nœud dans une source de page et affiche ces données dans la commande

 

Double-cliquer dans le champ de valeur pour l'éditer ou cliquer sur le bouton de la barre outils XPath et saisir une expression XPath pour générer le texte nécessaire. En alternative, cliquer avec le bouton de droite sur la propriété et sélectionner la méthode de saisie que vous souhaitez à partir du menu contextuel (valeur fixe ou XPath).

 

Note :  Dans la commande Rich Text, vous pouvez saisir une expression XPath qui est un string HTML encodé. Si les styles pour les éléments HTML ont été définis dans la feuille de style Rich Text active, la valeur de texte de cette propriété sera affichée avec le formatage approprié. Voir la section Rich Text pour plus d'informations.

 

Note :  la variable $MTControlValue n'est pas disponible pour la génération de la valeur de la propriété de Texte. En cas d'utilisation, une erreur de validation en résultera

 

Cliquer pour agrandir/réduireMultiligne

Règle la saisie/affichage multiligne sur marche ou arrêt (vrai/faux). Le réglage par défaut est faux.

 

Note

Si cette propriété est définie sur true, et si la propriété Auto-ajustement de la taille du texte est activée, le texte ne sera pas réparti sur plusieurs lignes ; néanmoins, des caractères de saut de ligne créeront de nouvelles lignes.
Si cette propriété est définie sur true dans une commande de libellé, la propriété Nombre de lignes maximum devient disponible.

 

Cliquer pour agrandir/réduireString format de nombre

Cliquer sur le bouton Dialogue supplémentaire et saisir un format de nombre dans le dialogue Format qui apparaît (capture d'écran ci-dessous).

MTPCNumberFormatString

Le formatage sera appliqué dans le contenu de la commande si le contenu est numérique et sera affiché dans la solution et pas dans le design.

 

Cliquer pour agrandir/réduireString Format Date/Heure

Cliquer sur le bouton Dialogue supplémentaire et saisir une date, heure ou un format date-heure dans le dialogue Format qui apparaît (capture d'écran ci-dessous).

MTPCDateTimeFormat

Le formatage s'appliquera au contenu de la commande si le contenu présente la forme lexicale correcte de xs:date (pour la commande Date), xs:time (pour la commande Heure) ou xs:dateTime (pour les commandes Date, Heure et Datetime). Voir ci-dessous des exemples de base :

 

xs:date: 2014-12-31
xs:time: 23:59:59
xs:dateTime: 2014-12-31T23:59:59

 

Cliquer pour agrandir/réduireLangue de format Date/Heure

Sélectionner une des langues prises en charge depuis la liste déroulante de la liste de choix (EN, DE, ES, JA, FR). La langue sélectionnée sera utilisée dans le formatage de date/heure défini dans la propriété String de Format Date/Heure (voir la description ci-dessus). Si les noms des mois et des jours sont utilisés dans le string de format, ceux-ci seront affichés dans la langue sélectionnée pour cette propriété. La langue par défaut est l'anglais.

 

Click to expand/collapseImage du bouton

Ajoute une icône prédéfinie ou une image personnalisée sur l'affichage du bouton. Vous pouvez aussi spécifier en option (dans la propriété Texte) un string de texte supplémentaire pour accompagner l'icône bouton. Si vous utilisez l'icône et le texte, la propriété Position de l'image de bouton spécifie si l'icône est positionnée à la gauche ou à la droite du texte. Le positionnement horizontal de la paire icône-texte dans le cadre du bouton est spécifié avec la propriété Alignement Horizontale.

 

Ajouter une icône prédéfinie en en choisissant une depuis la liste déroulante de la liste de choix de la propriété. Les icônes disponibles comprennent : Plus, Moins, Supérieur à, Partager, Calendrier, Supprimer, Éditer, E-mail, Exporter, Avance rapide, Rembobinage rapide, Importation, Microphone, Pause, Lecture, Lecture arrière, Imprimer, Reprendre, Chercher, Suspendre et Heure.

 

Ajouter une image personnalisée en choisissant Image personnalisée. De ce fait, deux propriétés liées deviennent disponibles : Source d'image et Type de source d'image (voir leur descriptions ci-dessous).

 

La valeur par défaut de la propriété Image de bouton n'est pas une icône.

 

Lorsqu'une icône prédéfinie ou Image personnalisée est sélectionnée, les propriétés Arrière-plan du bouton et Position de l'image de bouton deviennent disponibles. Celles-ci vous permettent de définir, respectivement, (i) un arrière-plan transparent ou non-transparent pour le bouton, et (ii) la position horizontale de l'icône par rapport au texte du bouton.

 

Click to expand/collapseArrière-plan de la touche

Choisit si l'arrière-plan de l'icône de la touche est transparent ou non-transparent. La valeur par défaut est non-transparent.

 

Click to expand/collapsePosition de l'image du bouton

Spécifie si l'image du bouton (icône prédéfinie ou image personnalisée) est située à gauche ou à droite du texte du bouton (qui est spécifié par le biais de la propriété de Texte). La valeur par défaut est gauche du texte.

 

Cliquer pour agrandir/réduireSource d'image

La valeur de la propriété de Source d'image référence une image des manières suivantes :

 

L'URL d'un fichier image binaire (PNG, BMP, etc.). La valeur de la propriété doit être une URL. L'URL est sélectionnée dans le dialogue Spécifier le fichier (voir description ci-dessous).
Un fichier d'image représenté en tant que string codé en Base64. La valeur de la propriété doit être un string codé en Base64. Une expression XPath fournit le string qui peut être saisi directement ou obtenu à partir d'un nœud XML.

 

Le type de la source d'image est fourni par le Type de source d'image (voir la propriété suivante ci-dessous). Par défaut, le Type de source d'image est défini sur url. La propriété Source d'image ouvre automatiquement le dialogue correspondant : le dialogue Spécifier le fichier pour url (voir ci-dessous) et le dialogue Éditer l'expression XPath XQuery pour base64 (voir Images codées en Base64).

 

Note :   Si la source d'image est une URL et que celle-ci change durant la simulation ou pendant l'exécution de la solution, l'image doit être explicitement rechargée avec l'action Recharger. Par exemple, si une sélection de liste de choix modifie la sélection d'une image, une action de rechargement visant l'image doit être définie dans la liste de choix.

 

 

Vous pouvez choisir un fichier sur le serveur ou sur le client. Sélectionner l'option de bouton radio correspondante.

 

Le fichier est situé sur le serveur

Si le fichier de l'image est situé sur le serveur, vous pouvez soit le rechercher (chemin absolu/relatif) ou spécifier le fichier par le biais d'une ressource globale (Alias de fichier ou alias de dossier). Choisir l'option que vous souhaitez (voir capture d'écran ci-dessous).

MTDImageFileLoadSaveServer

Chemin absolu/relatif : vous pouvez saisir un chemin, rechercher un fichier ou saisir une expression XPath qui génère le chemin vers le fichier. Utiliser le bouton Actualiser pour supprimer l'entrée actuelle. Le chemin peut être relatif au fichier de design ou absolu. Si le fichier est déployé vers le serveur avec le fichier de design, le chemin relatif/absolu spécifié dans le dialogue sera utilisé en interne (dans la base de données du serveur) pour accéder au fichier. Si le fichier n'est pas déployé, il doit être stocké dans un directoire sur le serveur. Dans ce cas : (i) si un chemin relatif est sélectionné dans le dialogue Spécifier fichier, pendant l'exécution, ce chemin relatif sera résolu sur le serveur en référence au Répertoire de travail (défini dans les paramètres MobileTogether Server ; (ii) le chemin dans le dialogue Spécifier fichier est absolu, le dossier contenant le fichier sur le serveur doit être un descendant du Répertoire de travail. Voir la section Emplacement des fichiers de projet pour plus de détails. Lors de l'enregistrement des fichiers, vous pouvez spécifier en option une extension de fichier par défaut ; celle-ci sera utilisée si aucune autre n'est spécifiée avec le nom du fichier.

 

Créer automatiquement des sous-fichiers à l'enregistrement du fichier : Si des dossiers intermédiaires sont manquants dans le serveur, ils seront créés lorsque le fichier est enregistré.

Cette option est uniquement pertinente lors de l'enregistrement ; elle est absente lorsque l'action se limite au chargement de fichier.

 

Alias du fichier Ressource globale : sélectionner un alias de fichier depuis les alias de fichier disponibles dans la liste de choix. Les alias de fichier disponibles seront ceux actuellement définis dans le fichier Définitions des ressources globales. Chaque fichier effectue un mappage vers des ressources de fichier différentes selon la configuration actuellement active dans MobileTogether Designer (sélectionnée par le biais de la commande Outils | Configuration active ). Voir la section Ressources globales Altova pour plus de détails.

 

 

Alias du dossier ressource globale avec fragment du chemin d'accès : sélectionner un alias de dossier depuis ceux disponibles dans la liste de choix (voir capture d'écran ci-dessous).
 
MTDSpecifyFileGRFolderAliases
 

Les alias de fichier disponibles seront ceux actuellement définis dans le fichier Définitions des ressources globales. Chaque fichier effectue un mappage vers des ressources de fichier différentes selon la configuration actuellement active dans MobileTogether Designer (sélectionnée par le biais de la commande Outils | Configuration active ). Le fragment de chemin spécifie le reste du chemin vers la ressource de fichier. Voir la section Ressources globales Altova pour plus de détails.

 

 

Le fichier est situé sur le client

Si le fichier par défaut est situé sur le client, spécifier le chemin y menant en saisissant/sélectionnant l'emplacement ou en construisant le chemin avec une expression XPath. Utiliser le bouton Actualiser pour supprimer l'entrée actuelle.

MTDImageFileLoadSaveClient

Le fichier à charger/enregistrer peut être spécifié par vous, le designer, ou bien il peut être spécifié par l'utilisateur final. Si vous spécifiez le fichier, cette information sera stockée dans la solution et le fichier sera chargé/enregistré lorsque l'action est déclenchée. Si vous choisissez de laisser l'utilisateur final choisir le fichier à charger/enregistrer, lorsque l'action sera déclenchée, un dialogue de navigation s'ouvrira sur l'appareil client et l'utilisateur final pourra saisir/sélectionner le fichier à charger/enregistrer.

 

Note :L'option permettant de laisser l'utilisateur final le choix du fichier à charger/enregistrer est disponible pour les actions suivantes : Imprimer sous (options Fichier source et Fichier cible), Charger/enregistrer le fichier, Charger/enregistrer l'image et Charger/enregistrer fichier binaire.

 

Note :Les fichiers sur le client peuvent aussi être enregistrés sur une carte SD sur l'appareil mobile.

 

Le nom du fichier est défini ci-dessous (par le designer de la solution)

 

Extension de fichier par défaut pour l'enregistrement de fichier : Lors de l'enregistrement des fichiers, vous pouvez spécifier en option une extension de fichier par défaut ; celle-ci sera utilisée si aucune autre n'est spécifiée avec le nom du fichier.

 

Créer des sous-dossiers automatiquement à l'enregistrement du fichier : Si des fichiers intermédiaires dans le chemin d'accès au fichier sont manquants sur le client, ils seront créés lors que le fichier sera enregistré. Cette option n'est pertinente qu'à l'enregistrement ; elle est absente si l'action est une action de chargement de fichier.

 

Répertoires dépendants de l'appareil : sélectionner le répertoire d'appareil depuis la liste déroulante. Sur Windows Phone/RT et iOS, les répertoires permis sont prédéterminés. Sur les appareils Android, outre les répertoires dans la liste déroulante de la liste de choix Android, vous pouvez saisir le dossier que vous voulez. Sur Android et Windows Phone/RT, si vous sélectionnez Défaut, (donc la sélection par défaut), le répertoire de sandbox de l'appli de MobileTogether est sélectionné. Sur les appareils iOS, MobileTogether crée deux répertoires : (i) un répertoire sauvegardé pour les fichiers enregistrés sur le iCloud, et devront ensuite être re-téléchargés; (ii) un répertoire non-sauvegardé pour les fichiers qui ne nécessitent pas de sauvegarde. Sélectionner Répertoire sauvegardé ou Répertoire non-sauvegardé selon vos besoins. Dans les navigateurs web, les fichiers se situent selon la sandbox du navigateur.

 

Emplacement de fichiers pour les simulations : puisque les fichiers situés sur le client ne seront pas disponibles pendant les simulations, vous pouvez spécifier un dossier qui prendra la place du dossier client pendant les simulations. Bien entendu, les fichiers se trouvant dans ce dossier devront porter les mêmes noms que les fichiers spécifiés dans le design. Ce dossier est spécifié dans l'onglet Simulation du dialogue Options (Outils | Options).

 

Note :  Sur les clients web, les fichiers sont stockés temporairement sur le serveur. Ils en sont supprimés lorsque la session de serveur expire. Une session de serveur expire à l'issue d'une période d'inactivité spécifiée ; cette période est définie dans les paramètres de Sessions contenus dans le volet Divers de l'onglet Paramètres de serveur (voir le Manuel d'utilisateur MobileTogether Server).

 

Le nom du fichier est défini par l'utilisateur final (sur l'appareil client)

 

Extension de fichier par défaut pour l'enregistrement de fichier : Lors de l'enregistrement des fichiers, vous pouvez spécifier en option une extension de fichier par défaut ; celle-ci sera utilisée si aucune autre n'est spécifiée avec le nom du fichier.

 

Filtre de fichier optionnel : le dialogue de navigation qui s'ouvre sur l'appareil client filtrera le type de fichier à charger/enregistrer de manière à ce que seules les extensions de fichier que vous avez définies soient permises. Vous pouvez saisir : (i) une liste d'extensions séparée par des virgules ou des points-virgules (par exemple : txt,html,xml), ou (ii) une expression XPath qui retourne une séquence d'items de chaîne où chaque item de chaîne est une extension de type de fichier (voici par exemple, une séquence contenant trois items de chaîne : 'txt','html,'xml').

 

Fichier par défaut optionnel : vous pouvez saisir un nom de fichier par défaut, soit directement soit par le biais d'une expression XPath pour guider l'utilisateur final

 

Fenêtre Message Web : avant d'ouvrir le dialogue Ouvrir/Enregistrer fichier, une fenêtre de messages est affichée. Vous pouvez y saisir un texte directement ou avec une expression XPath pour substituer le texte par défaut de la fenêtre de messages.

 

Créer automatiquement des sous-dossiers à l'enregistrement du fichier : si des fichiers intermédiaires dans le chemin d'accès du fichier manquent sur le client, ils seront créés lors de l'enregistrement du fichier. Cette option n'est pertinente qu'à l'enregistrement ; elle est absente si l'action est une action de chargement de fichier.

 

Note :  Sur les appareils iOS, permettre à l'utilisateur de sélectionner le fichier sur l'appareil fonctionne uniquement en tant qu'importation/        exportation depuis iCloud ; les utilisateurs ne sont pas autorisés à parcourir le dossier sauvegardé ou non sauvegardé.


Cliquer pour agrandir/réduireType Source d'image

Définit le type de l'image sélectionné par la propriété Source d'image ci-dessus. Deux types d'options sont disponibles :

 

url: un fichier image binaire, comme un fichier image PNG ou BMP
base64: un string codé base64

 

Le réglage par défaut est url.

 

Cliquer pour agrandir/réduireAction de commande

Cliquer sur le bouton Dialogue supplémentaire pour afficher le dialogue d'actions de la commande. Vous pouvez définir l'exécution d'actions lors du déclenchement d'un événement de commande. Un ou plusieurs événements de commande sont prédéfinis et chacun est affiché dans un onglet propre dans le volet de droite du dialogue d'actions. Une bibliothèque d'actions est affichée dans le volet de gauche. Vous pouvez glisser une action depuis le volet de gauche dans un onglet d'événement puis définir les propriétés de l'action. Plusieurs actions peuvent être définies pour chaque événement. Elles seront exécutées dans l'ordre de leur occurrence, de haut en bas.

 

Une fois les actions de commande définies, vous pouvez y accéder et les éditer à tout moment en cliquant sur le bouton Dialogue supplémentaire de la propriété. En alternative, vous pouvez accéder à un événement de commande en cliquant dessus avec la touche de droite et en sélectionnant l'événement de la commande dans le menu contextuel qui apparaît.

 

Cliquer pour agrandir/réduireVisible

Une expression XPath qui doit évaluer à vrai() ou faux(). Si l'expression évalue à faux()(et seulement dans ce cas) la commande ne sera pas visible. Si l'expression évalue à vrai() ou retourne d'autres valeurs, la commande sera visible. Le réglage par défaut est vrai(). Double-cliquer dans le champ de valeur ou cliquer sur le bouton XPath pour saisir ou éditer une expression XPath. La propriété Visible peut être utilisée pour rendre un objet visible ou pas selon le fait qu'une expression XPath évalue à vrai()ou pas. En résultat, l'affichage d'un objet peut être forcé à être dynamiquement dépendant du contexte ou de la structure des données.

 

Note :  Pour plus d'informations concernant la visibilité des colonnes/lignes couvertes, voir les Propriétés de table.

 

Note :  La variable $MTControlValue n'est pas disponible pour l'évaluation de la propriété Visible. En cas d'utilisation, une erreur de validation en résultera

 

Cliquer pour agrandir/réduireActivée/Éditable

La commande est soit activée soit désactivée, selon que la valeur de la propriété est vrai (activée) ou faux (désactivée). La valeur peut être saisie directement (en la sélectionnant dans la liste de choix ou en double-cliquant dans le champ de valeur et en saisissant la valeur que vous souhaitez). La valeur peut aussi être une expression XPath qui évalue à vrai ou faux (booléenne). La valeur par défaut est vrai. Généralement, l'expression XPath de la propriété Enabled/Editable d'une commande contrôle la présence ou la valeur d'un nœud. Si l'expression évalue à vrai, la commande sera activée.

 

Cliquer pour agrandir/réduireCouleur du texte

Définit la couleur du texte de commande lorsque la commande est activée. Les options suivantes de sélection de la couleur se présentent à vous :

 

Cliquer dans la palette de couleurs pour sélectionner une couleur de texte
Sélectionner une couleur depuis la liste déroulante de la liste de choix
Double-cliquer dans le champ de valeur pour saisir un code de couleur (par exemple, #FF0000), ou cliquer sur le bouton XPath de la barre d'outils et saisir une expression XPath pour générer le texte nécessaire

 

Note :   Une commande peut être activée/désactivée selon le contexte. Par exemple, si l'utilisateur, dans un formulaire concernant les détails personnels, confirme la détention d'une assurance-vie, alors les champs concernant les détails de la police de l'assurance-vie pourront être activés ; dans le cas contraire, ces champs pourront être désactivés. Pour activer/désactiver un champ, utiliser la propriété pertinente Activé/Éditable de la commande. Pour définir une couleur de texte lorsque la commande est désactivée, utiliser la propriété Couleur de texte(Désactivé).

 

Cliquer pour agrandir/réduireCouleur du texte (Désactivé)

Définit la couleur du texte de la commande lorsque celle-ci est désactivée. Pour sélectionner la couleur, choisir une des options suivantes :

 

Cliquer sur la palette de couleurs pour choisir une couleur de texte
Choisir une couleur à partir de la liste déroulante dans la liste de choix
Double-cliquer dans le champ de valeur pour saisir un code de couleur (par exemple, #FF0000), ou cliquer sur le bouton de la barre outils XPath et saisir une expression XPath pour générer le texte requis.

 

Note :   Une commande peut être activée/désactivée selon le contexte. Par exemple, si l'utilisateur, dans un formulaire concernant les détails personnels, confirme la détention d'une assurance-vie, alors les champs concernant les détails de la police de l'assurance-vie pourront être activés ; dans le cas contraire, ces champs pourront être désactivés. Pour activer/désactiver un champ, utiliser la propriété pertinente Activé/Éditable de la commande. Pour définir une couleur de texte lorsque la commande est désactivée, utiliser la propriété Couleur de texte.

 

Cliquer pour agrandir/réduireTaille du texte

Sélectionner une taille depuis la liste déroulante de la liste de choix. Les valeurs autorisées sont : smallest|small|medium|large|largest. Chaque plate-forme/appareil a sa propre hauteur de pixel pour chaque size-in-words. Donc le texte par défaut en pixels est la hauteur de pixel spécifique au client qui correspond à la valeur medium.

 

Vous pouvez générer d'autres valeurs en utilisant la fonction mt-font-height. Par exemple, pour obtenir une taille 120% plus grande que la taille numérique qui correspond à 'largest' sur un appareil, utiliser l'expression XPath suivante pour la valeur TextSize : mt-font-height('largest', 'px') * 1.2. La fonction génère la valeur numérique (pixel) qui correspond à la taille 'largest'. Cette valeur est ensuite multipliée par 1.2 pour obtenir la valeur numérique qui est 120% de la valeur qui correspond à 'largest'.

 

Click to expand/collapsePoints vs pixels sur les appareils iOS

Si vous saisissez des valeurs de pixels pour des propriétés qui définissent les longueurs, lors du rendu pour les appareils iOS, ces valeurs seront lues comme des points dans le système de coordonnées du viewport. Le système de coordonnées du viewport est le canevas sur lequel sont dessinés les composants de design, et un point est l'unité de longueur utilisé dans ce système. Ici, un point n'est pas l'unité typographique égale à 1/72ème d'un pouce. L'appareil iOS mappe automatiquement les points du système de coordonnées du viewport vers les pixels dans le système de coordonnées de l'appareil. En mappant les valeurs de cette manière, (des valeurs du viewport vers les valeurs de l'appareil), les composants de design conservent le même rapport de taille aussi bien par rapport au canevas qu'entre eux, quelle que soit la résolution de l'appareil iOS ou de l'unité utilisée.

 

Dans MobileTogether Designer, vous pouvez utiliser les variables dynamiques $MT_CanvasX et $MT_CanvasY pour connaître les dimensions actuelles du viewport (canevas) et obtenir des longueurs relatives à ces dimensions. (En ce qui concerne les appareils iOS, les valeurs retournées par ces variables sont calculées comme suit : les dimensions de pixel du système de coordonnées de l'appareil actuelles sont converties (en utilisant un facteur de conversion approprié) vers des valeurs de points dans le système de coordonnées du viewport. Ces valeurs de point, comme des nombres, sont retournées par les variables en tant que pixels pour être utilisés dans le design. Par exemple, si vous souhaitez qu'une image ne présente que la moitié de la largeur du viewport, il faudra lui donner une largeur en pixels égale à $MT_CanvasX * 0.5, l'expression XPath pour cette largeur de l'image serait concat ($MT_CanvasX 0.5, 'px')

Cliquer pour agrandir/réduireAuto ajustement Taille du texte

Définit si la taille du texte doit être réduite automatiquement ou pas pour s'adapter à la largeur de la commande. Les valeurs de la propriété sont :

 

Off (le texte n'est pas redimensionné automatiquement ; il s'agit de la fonction par défaut)
Ellipsis (ajoute une ellipse à la fin du texte visible de la commande lorsque ce texte est trop long pour être affiché entièrement)
Individually (seul le texte de cette commande sera redimensionné automatiquement)
Group X (où X=1 à 9). Vous pouvez définir qu'une commande appartienne à une de neuf groupes Auto-Ajustement (où chaque groupe est identifié par un nombre de 1 à 9). La taille du texte de toutes les commandes dans un groupe seront automatiquement redimensionnées à la taille de la commande possédant la plus petite taille d'auto ajustement de ce groupe. Cela garantit qu'un groupe de commandes présentera une taille uniforme et raisonnable, vous évitant de chercher péniblement la taille optimale pour un groupe de commande.

 

Dans le mode Design, la taille du texte sera réduite à une taille minimum qui fait 50% de la taille de la police, même si la taille de l'ajustement automatique est plus petite. Néanmoins, lors de la marche, la taille réelle de l'auto-ajustement sera affichée.

 

Note

Si la propriété Multiline a été définie sur true, alors : (i) si auto-ajustement est désactivé, le texte sera réparti sur plusieurs lignes ; (ii) si auto-ajustement est activé, le texte s'ajustera automatiquement et ne sera pas coupé, néanmoins, la présence de caractères de saut de ligne dans le texte créera de nouvelles lignes.
Cette propriété ne peut pas être activée si la propriété de libellé Nombre de lignes maximum a été défini. Vous devez choisir soit de définir un nombre de lignes maximum soit d'ajuster automatiquement la taille du texte.
L'Ajustement automatique de la taille du texte n'est pas disponible sur les clients web.

 

 

Cliquer pour agrandir/réduireTexte gras

Sélectionner vrai ou faux depuis la liste déroulante de la liste de choix. Vous pouvez aussi utiliser une expression XPath. Le réglage par défaut est faux.

 

Cliquer pour agrandir/réduireTexte italique

Sélectionner vrai ou faux depuis la liste déroulante de la liste de choix. La valeur peut aussi être générée automatiquement avec une expression XPath. Le réglage par défaut est faux.

 

Cliquer pour agrandir/réduireTexte souligné

Sélectionner vrai ou faux depuis la liste déroulante de la liste de choix. La valeur peut aussi être générée automatiquement avec une expression XPath. Le réglage par défaut est faux.

 

Cliquer pour agrandir/réduireCouleur arrière-plan

Définit la couleur d'arrière-plan de l'objet lorsque l'objet est activé. Les options suivantes de sélection de la couleur se présentent à vous :

 

Cliquer dans la palette de couleurs pour sélectionner une couleur de texte
Sélectionner une couleur depuis la liste déroulante de la liste de choix ; pour choisir la couleur d'arrière-plan de la commande, choisir la Couleur d'arrière-plan de la commande de l'item dans la liste de choix.
Double-cliquer dans le champ de valeur pour saisir un code de couleur (par exemple, #FF0000), ou cliquer sur le bouton XPath de la barre d'outils et saisir une expression XPath pour générer le texte nécessaire. Pour prendre la couleur d'arrière-plan de la commande, saisir l'expression XPath : "control".

 

Note :   Vous pouvez définir la couleur d'arrière-plan de la cellule afin qu'elle soit identique avec la couleur d'arrière-plan de la commande dans la cellule, soit en : (i) choisissant la couleur d'arrière-plan de la commande dans la liste de choix de la propriété, ou (ii) en saisissant l'expression XPath "control" dans le champ de valeur de la propriété.

 

Note :   Une commande peut être activée/désactivée selon le contexte. Par exemple, si l'utilisateur, dans un formulaire concernant les détails personnels, confirme la détention d'une assurance-vie, alors les champs concernant les détails de la police de l'assurance-vie pourront être activés ; dans le cas contraire, ces champs pourront être désactivés. Pour activer/désactiver un champ, utiliser la propriété pertinente Activé/Éditable de la commande. Pour définir une couleur de texte lorsque la commande est désactivée, utiliser la propriété Couleur de texte(Désactivé).

 

Cliquer pour agrandir/réduireCouleur arrière-plan (Désactivé)

Définit la couleur d'arrière-plan de l'objet lorsque celui-ci est désactivé. Pour sélectionner la couleur, choisir une des options suivantes :

 

Cliquer sur la palette de couleurs pour choisir une couleur d'arrière-plan
Choisir une couleur à partir de la liste déroulante dans la liste de choix
Double-cliquer dans le champ de valeur pour saisir un code de couleur (par exemple, #FF0000), ou cliquer sur le bouton de la barre outils XPath et saisir une expression XPath pour générer le texte requis.

 

Note :   Une commande peut être activée/désactivée selon le contexte. Par exemple, si l'utilisateur, dans un formulaire concernant les détails personnels, confirme la détention d'une assurance-vie, alors les champs concernant les détails de la police de l'assurance-vie pourront être activés ; dans le cas contraire, ces champs pourront être désactivés. Pour activer/désactiver un champ, utiliser la propriété pertinente Activé/Éditable de la commande. Pour définir une couleur d'arrière-plan lorsque l'objet est désactivé, utiliser la propriété Couleur arrière-plan.

 

Cliquer pour agrandir/réduireAlignement horizontal

Définit l'alignement horizontal à gauche, centre ou droite. Le réglage par défaut est centre. La valeur peut aussi être spécifiée par le biais d'une expression XPath (qui permet de générer la valeur dynamiquement).

 

Cliquer pour agrandir/réduireLargeur de commande

Définit la largeur de la commande. Sélectionner une valeur depuis la liste de choix de la propriété. Les valeurs suivantes sont disponibles :

 

fill_parent : permet d'obtenir une commande de la même largeur que le parent. Cela peut être par exemple une cellule de la table ou la page
wrap_content : permet d'obtenir une commande ne dépassant pas la largeur du contenu de la commande ; lorsque cette valeur est sélectionnée, la propriété Largeur de commande maximum est disponible
valeur pourcentuelle : un pourcentage de la largeur de la page ; sélectionner une valeur depuis la liste déroulante ou saisir directement une valeur
valeur de pixel: sélectionner une valeur de pixel depuis la liste déroulante ou saisir directement une valeur

 

De fait, fill_parent crée une largeur maximum, alors que wrap_content crée une largeur minimum.

 

La valeur par défaut est fill_parent pour toutes les commandes sauf pour les éléments suivants :

 

Image et Chart: dans ces cas, le défaut est wrap_content.
Carte géolocalisation : le défaut est la plus petite des deux valeurs $MT_CanvasX et $MT_CanvasY. Ces deux variables dynamiques donnent, respectivement, la largeur et la hauteur du viewport de l'appareil. Puisque la valeur par défaut de Control Height et de Control Width sont les mêmes (dans chacun des cas, la valeur la plus petite de $MT_CanvasX et $MT_CanvasY), la forme et la taille par défaut du viewport dans la commande seront toujours un carré dont les côtés sont égaux à min($MT_CanvasX, $MT_CanvasY).

 

Click to expand/collapsePoints vs pixels sur les appareils iOS

Si vous saisissez des valeurs de pixels pour des propriétés qui définissent les longueurs, lors du rendu pour les appareils iOS, ces valeurs seront lues comme des points dans le système de coordonnées du viewport. Le système de coordonnées du viewport est le canevas sur lequel sont dessinés les composants de design, et un point est l'unité de longueur utilisé dans ce système. Ici, un point n'est pas l'unité typographique égale à 1/72ème d'un pouce. L'appareil iOS mappe automatiquement les points du système de coordonnées du viewport vers les pixels dans le système de coordonnées de l'appareil. En mappant les valeurs de cette manière, (des valeurs du viewport vers les valeurs de l'appareil), les composants de design conservent le même rapport de taille aussi bien par rapport au canevas qu'entre eux, quelle que soit la résolution de l'appareil iOS ou de l'unité utilisée.

 

Dans MobileTogether Designer, vous pouvez utiliser les variables dynamiques $MT_CanvasX et $MT_CanvasY pour connaître les dimensions actuelles du viewport (canevas) et obtenir des longueurs relatives à ces dimensions. (En ce qui concerne les appareils iOS, les valeurs retournées par ces variables sont calculées comme suit : les dimensions de pixel du système de coordonnées de l'appareil actuelles sont converties (en utilisant un facteur de conversion approprié) vers des valeurs de points dans le système de coordonnées du viewport. Ces valeurs de point, comme des nombres, sont retournées par les variables en tant que pixels pour être utilisés dans le design. Par exemple, si vous souhaitez qu'une image ne présente que la moitié de la largeur du viewport, il faudra lui donner une largeur en pixels égale à $MT_CanvasX * 0.5, l'expression XPath pour cette largeur de l'image serait concat ($MT_CanvasX 0.5, 'px')

Cliquer pour agrandir/réduireLargeur maximum de commande

Cette propriété est disponible uniquement lorsque la propriété de la commande Largeur de commande a été configurée sur wrap_content. La propriété Largeur de commande maximum définit la largeur maximum de la commande. Sélectionner une valeur depuis la liste de choix de la propriété. Les valeurs suivantes sont disponibles :

 

valeur pourcentuelle : un pourcentage de la largeur de la page ; choisir une valeur depuis la liste déroulante ou saisir une valeur directement
valeur de pixel : choisir une valeur de pixel depuis la liste déroulante ou saisir une valeur directement

 

Cliquer pour agrandir/réduireHauteur de commande

Définit la hauteur de la commande. Sélectionner une valeur depuis la liste de choix de la propriété. Les valeurs suivantes sont disponibles :

 

fill_parent : permet de rendre la commande aussi haute que le parent. Celui-ci pourrait être, par exemple, une cellule de table ou la page
wrap_content : permet de rendre la commande uniquement aussi haute que nécessaire par le contenu de la commande.

 

De fait, fill_parent crée une hauteur maximum, alors que wrap_content crée une hauteur minimum.

 

Valeurs par défaut

En ce qui concerne la commande de Carte de géolocalisation, la valeur par défaut est la plus petite des deux valeurs $MT_CanvasX et $MT_CanvasY. Ces deux variables dynamiques donnent, respectivement, la largeur et la hauteur du viewport de l'appareil. Puisque la valeur par défaut de Control Height et de Control Width sont les mêmes (dans chacun des cas, la valeur la plus petite de $MT_CanvasX et $MT_CanvasY), la forme et la taille par défaut du viewport dans la commande seront toujours un carré dont les côtés sont égaux à min($MT_CanvasX, $MT_CanvasY).
Pour toutes les autres commandes, la valeur par défaut est wrap_content.

 

Cliquer pour agrandir/réduireMarge

Définit les décalages de marge de la commande relatifs aux objets environnants ou aux rebords de l'objet contenu. Sélectionner une valeur en pixels depuis la liste déroulante de la liste de choix ou double-cliquer dans le champ de valeur pour saisir une longueur de pixel. Le décalage spécifié sera créé sur les quatre côtés de la commande. Si vous souhaitez définir une marge différente pour un des quatre côtés, agrandir la propriété Marge pour afficher les propriétés de marge individuelles (gauche, droite, haut et bas), et définir la valeur différente. Par exemple : si vous définissez Marge sur 6px et Marge Bas sur 12px, alors les marges haut, gauche et droite seront 6px et la marge bas sera 12px.

 

Click to expand/collapsePoints vs pixels sur les appareils iOS

Si vous saisissez des valeurs de pixels pour des propriétés qui définissent les longueurs, lors du rendu pour les appareils iOS, ces valeurs seront lues comme des points dans le système de coordonnées du viewport. Le système de coordonnées du viewport est le canevas sur lequel sont dessinés les composants de design, et un point est l'unité de longueur utilisé dans ce système. Ici, un point n'est pas l'unité typographique égale à 1/72ème d'un pouce. L'appareil iOS mappe automatiquement les points du système de coordonnées du viewport vers les pixels dans le système de coordonnées de l'appareil. En mappant les valeurs de cette manière, (des valeurs du viewport vers les valeurs de l'appareil), les composants de design conservent le même rapport de taille aussi bien par rapport au canevas qu'entre eux, quelle que soit la résolution de l'appareil iOS ou de l'unité utilisée.

 

Dans MobileTogether Designer, vous pouvez utiliser les variables dynamiques $MT_CanvasX et $MT_CanvasY pour connaître les dimensions actuelles du viewport (canevas) et obtenir des longueurs relatives à ces dimensions. (En ce qui concerne les appareils iOS, les valeurs retournées par ces variables sont calculées comme suit : les dimensions de pixel du système de coordonnées de l'appareil actuelles sont converties (en utilisant un facteur de conversion approprié) vers des valeurs de points dans le système de coordonnées du viewport. Ces valeurs de point, comme des nombres, sont retournées par les variables en tant que pixels pour être utilisés dans le design. Par exemple, si vous souhaitez qu'une image ne présente que la moitié de la largeur du viewport, il faudra lui donner une largeur en pixels égale à $MT_CanvasX * 0.5, l'expression XPath pour cette largeur de l'image serait concat ($MT_CanvasX 0.5, 'px')

Click to expand/collapseRemplissage

Définit le remplissage de la commande, c'est à dire, l'espace situé entre la bordure de la commande et son contenu. Sélectionner une valeur en pixels à partir de la liste déroulante de la liste de choix ou double-cliquer dans le champ de valeur pour saisir une longueur de pixel. Le remplissage sera défini pour les quatre côtés de la commande.  Si vous souhaitez définir un remplissage différent pour un des quatre côtés, agrandir la propriété Padding pour afficher les propriétés de remplissage individuelles (gauche, droite, haut et bas), et définir la valeur différente. Par exemple, si vous définissez Remplissage sur 6px et Remplissage Bas sur 12px, alors le remplissage de haut, de gauche et de droite sera de 6px et le remplissage de bas sera 12px.

 

Click to expand/collapsePoints vs pixels sur les appareils iOS

Si vous saisissez des valeurs de pixels pour des propriétés qui définissent les longueurs, lors du rendu pour les appareils iOS, ces valeurs seront lues comme des points dans le système de coordonnées du viewport. Le système de coordonnées du viewport est le canevas sur lequel sont dessinés les composants de design, et un point est l'unité de longueur utilisé dans ce système. Ici, un point n'est pas l'unité typographique égale à 1/72ème d'un pouce. L'appareil iOS mappe automatiquement les points du système de coordonnées du viewport vers les pixels dans le système de coordonnées de l'appareil. En mappant les valeurs de cette manière, (des valeurs du viewport vers les valeurs de l'appareil), les composants de design conservent le même rapport de taille aussi bien par rapport au canevas qu'entre eux, quelle que soit la résolution de l'appareil iOS ou de l'unité utilisée.

 

Dans MobileTogether Designer, vous pouvez utiliser les variables dynamiques $MT_CanvasX et $MT_CanvasY pour connaître les dimensions actuelles du viewport (canevas) et obtenir des longueurs relatives à ces dimensions. (En ce qui concerne les appareils iOS, les valeurs retournées par ces variables sont calculées comme suit : les dimensions de pixel du système de coordonnées de l'appareil actuelles sont converties (en utilisant un facteur de conversion approprié) vers des valeurs de points dans le système de coordonnées du viewport. Ces valeurs de point, comme des nombres, sont retournées par les variables en tant que pixels pour être utilisés dans le design. Par exemple, si vous souhaitez qu'une image ne présente que la moitié de la largeur du viewport, il faudra lui donner une largeur en pixels égale à $MT_CanvasX * 0.5, l'expression XPath pour cette largeur de l'image serait concat ($MT_CanvasX 0.5, 'px')

 

Click to expand/collapseOrdre de tabulation

La propriété Ordre de tabulation prend un entier en tant que sa valeur ou une expression XPath qui évalue en tant qu'un entier. Ce nombre entier est la position de la commande dans l'ordre de la séquence de tabulation.

 

L'ordre de tabulation est la séquence dans laquelle les commandes apparaissent lorsque l'utilisateur de l'Appareil client effleurent la touche Tab. L'ensemble de la séquence peut être défini rapidement et dans le contexte visuel de toutes les commandes de la page dans la commande de menu Page | Afficher/Définir l'ordre de Tab. La propriété Ordre de tab des différentes commandes définissent la position séquentielle de cette seule commande.

 

Note :    La fonction Ordre de tabulation est uniquement disponible sur les clients Web et Windows.

 

Click to expand/collapseSur Entrée/Échapper

Prend une des trois valeurs :

 

OnEnter: Spécifie que cette commande est dans le centre de l'attention et est "cliqué" lorsque la touche Entrée est effleurée.
OnEscape: Spécifie que cette commande est dans le centre de l'attention et est "cliqué" lorsque la touche Échapper est effleurée.
Aucun : Aucune action lorsque la touche est appuyée. Il s'agit de la valeur par défaut.

 

Si les expressions XPath sont utilisées pour générer les valeurs, les expressions doivent évaluer sur "OnEnter" ou "OnEscape". Si plus d'une commande sur une page reçoit la même valeur (OnEnter ou OnEscape), alors la première commande visible et activée qui a la valeur est sélectionnée lorsque la touche est effleurée. (Voir les propriétés Visible et Enabled/Editable.)

 

Cette configuration peut aussi être effectuée par le biais du dialogue pour définir les actions OnClicked de la commande (voir Événements de commande).

 

Note :   Cette fonction est uniquement disponible sur les clients Web et les clients Windows.

 

Cliquer pour agrandir/réduireFeuille de style

La propriété Feuille de style définit la feuille de style à utiliser pour la commande. La liste déroulante de la liste de choix de la propriété Feuille de style affiche toutes les feuilles de style créée par l'utilisateur qui ont été définies dans le projet. Sélectionner la feuille de style que vous souhaitez utiliser pour la commande. En alternative, vous pouvez utiliser une expression XPath pour sélectionner la feuille de style que vous souhaitez ; cela a l'avantage que vous pouvez rendre la sélection de la feuille de style conditionnelle (voir Appliquer les feuilles de style créées par l'utilisateur). Voir la section Feuilles de style pour plus d'informations.

 

Cliquer pour agrandir/réduireNavigateur classe CSS

Le nom d'une ou de plusieurs classes CSS que vous souhaitez associer avec cette commande. Ajouter un espace pour attribuer plusieurs classes : LabelClassOne LabelClassTwo. Ces classes peuvent ensuite être utilisées dans un fichier CSS (spécifié dans le dialogue de paramètres du navigateur) pour attribuer des propriétés spécifiquement à cette commande. Vous pouvez aussi utiliser une expression XPath pour générer ou aller chercher les noms de la (des) classe(s).

 

 

 


© 2019 Altova GmbH