Créer des formulaires d’entrée de données dans RecordsManager

AltovaRecordsManager rend la vie facile aux administrateurs quant à la définition de formulaires d’entrée pour une gestion efficace d’accès de l’utilisateur et de saisie de données.

Un design visuel no-code ancre le design du formulaire d’entrée.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Définir des formulaires d’entrée de données dans RecordsManager est un processus entièrement visuel. Il est facile de sélectionner des champs, des options de mise en page et de style pour créer des tables et contrôler comment les données sont présentées à l’utilisateur final.

Les séquences suivantes démontrent à quel point il est facile de créer des formulaires dans RecordsManager. Chaque animation affiche les étapes de conception des formulaires d’entrée de données. Dans certains cas, le formulaire qui en résulte affiche l’animation. D’autres fois, vous pouvez l’afficher dans un onglet séparé.

Créer un formulaire d’entrée de données simple :

Ces formulaires sont la pierre angulaire des applis de saisie de données. Concevoir le formulaire est aussi facile que sélectionner les champs que vous voulez inclure comme point de départ, puis donnez un nom à votre formulaire et personnalisez les paramètres supplémentaires personnalisés.

Vous pouvez concevoir un ou plusieurs formulaires d’entrée et spécifiez quels utilisateurs ont accès à chaque formulaire d’entrée. Vous pouvez aussi concevoir un formulaire un formulaire en lecture seule pour tous les utilisateurs ou des groupes d’utilisateurs spécifiques, de manière à ce que les données d’enregistrement puissent être affichées en détail mais pas éditées. Vous pouvez même désigner un accès en lecture seule à un niveau par-champ.

Dans cet exemple, un formulaire d’entrée de données est créé en sélectionnant les champs d’entrée de données désirés. L’administrateur nomme le formulaire et puis sélectionne l’accès lecture/écriture pour des rôles variés.

Définir un formulaire d’entrée de données complexes :

Il est facile de désigner une entrée de données complexes utilisant une approche design visuelle dans RecordsManager.

Les formulaires d’entrée de données peuvent utiliser les tables pour afficher les champs de manière efficace et permettent un aperçu et/ou une modification rapide. Une table contient de multiples lignes et colonnes, dont chacune contient soit un champ d’entrée de données pour un des champs du conteneur ou un item d’affichage tel un texte, une image ou une autre table imbriquée. Les tables incluent de nombreux styles et des options de mise en page pour rendre vos formulaires attrayants et faciles à parcourir.

Dans cet exemple, l’administrateur a commencé avec un formulaire existant et puis l’a modifié pour ajouter des tables et l’a enregistré avec un nouveau nom.

Dans une relation de données hiérarchique, par exemple entre entreprises, départements et personnes, RecordsManager offre de multiples options pour sélectionner l’enregistrement parent correct dans un formulaire d’entrée pour des enregistrements enfant. Le défaut est une zone de liste déroulante de tous les enregistrements parent disponibles, qui est une approche utile là où il n’y en a que quelques-uns, mais peut court le risque de devenir peu maniable lorsqu’un ensemble de données plus volumineux est impliqué.

Dans cet exemple, nous démontrons l’édition du formulaire d’entrée pour utiliser une fonction de recherche afin de sélectionner un enregistrement parent à la place de la zone de liste déroulante et nous pouvons également ajouter un bouton qui permet à l’utilisateur de voir tout l’enregistrement parent après qu’il ait été sélectionné pour qu’ils puissent s’assurer qu’il ait saisi un parent correct.

Créer des modèles pour guider une entrée de saisie

Lors de la création d’un formulaire d’entrée de données, vous pouvez définir les modèles de données pour que les données communément utilisées soient préremplies lorsqu’un utilisateur crée un nouvel enregistrement. Les utilisateurs peuvent toujours modifier des données préremplies si nécessaire. En tant qu’administrateur, vous pouvez soit saisir un modèle de données ou il peut être défini via les scripts, où le calcul XPath permet plus de flexibilité.

Dans cet exemple, l’administrateur crée un modèle pour les employés de Arbornull qui a l’entreprise parent correcte sélectionnée et a une partie de l’adresse e-mail préremplie. Lors de saisie de données, l’utilisateur aura uniquement besoin de saisir l’information restante lors de la sélection de ce modèle, accélérant la saisie de données et aidant à assurer que l’information valide soit valide.

Définir le style et la mise en page

Il est facile de concevoir une mise en page de formulaire et d’appliquer les styles pour vos formulaires d’entrée de données, de même que proposer aux utilisateurs une saisie de données facile par le biais des cases à cocher, boutons radios, contrôles de date amélioré et plus. Comme vous pouvez le voir dans cet exemple, des champs individuels peuvent être rendus en lecture seule ou en mode éditable. Lorsque vous utilisez des tables, les largeurs de colonne peuvent être définies manuellement ou les colonnes peuvent être dimensionnées automatiquement pour ajuster leurs contenus.

Organiser des formulaires avec des sections

Vous pouvez diviser de longs formulaires complexes en multiples sections pour grouper des champs reliés et simplifier l’aperçu. Les utilisateurs élargissent chaque section lorsqu’ils travaillent dans un enregistrement.

Lorsque vous créez une section, vous pouvez décider si elle sera initialement ouverte (par ex., élargie) à l’utilisateur dépendant si elle contient des données ou non. Les sections peuvent être élargies par défaut pour de nouveaux enregistrements, si nécessaire.

Saisie de données étape par étape

Se basant sur l’exemple précédent, vous pouvez choisir d’afficher les sections une à une pour guider l’utilisateur dans le processus de saisie de données et/ou de révision. Chaque section postérieure sera affichée une fois que la précédente aura été complétée pour un aperçu plus net et simplifié.

Et ensuite

Apprenez-en davantage sur d’autres types de formulaires appuyés par RecordsManager :

  • Formulaires de liste : affiche les enregistrements d’un conteneur de données avec une mise en page que vous définissez.
  • Formulaires de rapport : vous aide à concevoir des rapports attrayants dans un conteneur de données spécifique
  • Formulaires d’exportation : vous permet de définir les champs de données disponibles aux utilisateurs afin d’exporter vers le données format XML et/ou CSV
  • Formulaires de rappels : vous permet de définir des rappels par e-mail qui seront envoyés aux utilisateurs depuis votre appli

Se lancer avec RecordsManager

RecordsManager est une solution libre, pré-intégrée de MobileTogether, qui est disponible et prête à l’emploi lorsque vous démarrez l’installation de MobileTogether Designer. Utilisez le lien ci-dessous pour télécharger et installer l’Altova MobileTogether Designer à titre gratuit sur votre première appli RecordsManager.