FAQ générales Outil de développeur Altova

  • Avez-vous des versions Mac de votre logiciel de développeur ?

    Le logiciel d'outil de développement Altova est uniquement disponible pour Windows. Pour exécuter un tel logiciel sur Mac, il vous faudra utiliser un logiciel comme Parallels.

  • Où puis-je trouver des versions précédentes du logiciel ?

    Les versions précédentes de chaque produit sont disponibles en bas de la page de téléchargement de ce produit. Choisir votre produit depuis notre Centre de téléchargement pour continuer.

  • J'obtiens un message d'erreur "Lecteur invalide" lors de l'installation du logiciel, par ex "Lecteur invalide : Z". Que puis-je faire ?

    Ce problème peut survenir lorsque des dossiers de bibliothèque (par ex. "Mes documents", "Mes photos", etc.) sont stockés sur un lecteur de réseau. Pour résoudre ce problème, veuillez déplacer ces dossiers temporairement sur votre disque dur, installer le logiciel, lancer l'application et fermer. Ensuite, vous pourrez redéplacer ces dossiers sur leur emplacement dans le réseau.

  • J'obtiens un message d'erreur "Erreur interne 2738" lors de l'installation du logiciel. Que puis-je faire ?

    Cette erreur se produit en cas de problème avec la prise en charge du VBScript sur votre système. Vous trouverez la solution dans le Forum Microsoft.

  • Je souhaite construire ma propre application dans Visual Studio qui utilise l'interface et les fonctions de votre logiciel d'outil de développeur comme XMLSpy, MapForce, StyleVision ou UModel. Que dois-je faire ?

    Vous devrez installer le pack d'intégration pour le logiciel que vous souhaitez intégrer dans votre application comme XMLSpy, MapForce, StyleVision ou UModel. Lorsque vous installez le pack d'intégration, une commande sera ajoutée à la boîte d'outils dans Visual Studio. Cette commande peut ensuite être utilisée dans votre application.

  • J'ai installé votre logiciel de développement 64 bit et j'essaye d'installer le pack d'intégration 64 bit pour Visual Studio, néanmoins, l'option "Installer le plug-in Microsoft Visual Studio" est grisée. Pourquoi ?

    Visual Studio est une application 32 bit et nécessite donc un plug-in 32 bit. Si vous souhaitez intégrer votre logiciel comme XMLSpy, MapForce, StyleVision ou UModel dans Visual Studio, vous devrez installer aussi bien la version 32 bit du logiciel que le pack d'intégration 32 bit pour ce logiciel.

  • J'obtiens un message d'erreur "Impossible de trouver le Provider" lorsque j'essaie de me connecter à une base de données depuis mon logiciel Altova. Pourquoi ?

    Cette erreur est probablement due à une non-concordance architecturale, par ex. lorsque vous tentez de vous connecter à une base de données depuis un logiciel de version 64 bit avec un pilote de base de données 32 bit, ou inversement. Si vous utilisez une version 32 bit de notre logiciel, vous devrez utiliser un pilote de base de données 32 bit pour vous connecter à une base de données, de même, si vous utilisez une version 64 bit de notre logiciel, vous devrez utiliser un pilote de base de données 64 bit pour vous connecter à une base de données.

  • Où puis-je trouver plus d’informations concernant les avantages de l’utilisation de la version 64-bit des logiciels Altova et de ses conséquences ?

    Les avantages et les conséquences éventuelles d’une utilisation des version 64-bit de nos logiciels sont traités ici.

FAQ XMLSpy

  • Pourquoi ne puis-je pas ouvrir un fichier WSDL dans le mode graphique WSDL de XMLSpy ?

    L'édition graphique des fichiers WSDL est uniquement prise en charge dans l'Enterprise Edition de XMLSpy. Si vous possédez la Professional Edition de XMLSpy et que vous souhaitez vous mettre à niveau, veuillez contacter notre département Ventes.

  • Dans XMLSpy, je souhaite montrer une liste de tous les XPaths dans un document d'instance XML. Comment faire ?

    Pour obtenir le XPath pour un nœud particulier dans un fichier XML, cliquer avec la touche de droite sur le nœud dans les modes Grille ou Texte de XMLSpy, puis sélectionner "Copier XPath" depuis le menu contextuel.

    Pour obtenir les XPaths pour tous les nœuds il sera nécessaire de générer la documentation de schéma depuis le schéma XSD associé avec votre fichier XML d'instance :

    • ouvrir le fichier de schéma XML (.xsd) dans le mode Conception de schéma de XMLSpy.
    • Sélectionner l'option "Générer Documentation" depuis le menu "Conception de schéma".
    • Choisir le bouton radio "Utiliser le design spécifié par l'utilisateur pour...".
    • Chercher le fichier “%AltovaSchemaDoc%\XPathGenerator.sps”.
    • Appuyer sur "OK" pour générer la documentation. NOTE : Cette fonction nécessite l'installation (et l'attribution de la licence) de StyleVision sur votre appareil en plus de XMLSpy.
  • Lorsque je passe entre les modes Schéma et Texte/Grille de XMLSpy, certains de mes commentaires ont été déplacés. Que puis-je faire ?

    Utiliser les annotations Schéma XML au lieu des commentaires. Les annotations ne seront pas déplacées et l'utilisation du mécanisme d'annotations fourni par XML Schéma est la méthode préférée de "commenter" un fichier de schéma XML.

  • Puis-je utiliser l'API XMLSpy pour valider ou transformer un fichier XML sans autre interaction d'utilisateur ?

    Vous pouvez utiliser l'API XMLSpy pour valider ou transformer un fichier XML, néanmoins certaines interactions d'utilisateur seront nécessaires. Si vous souhaitez automatiser complètement la validation ou la transformation, vous devrez utiliser RaptorXML Server et son API / interface de ligne de commande à la place.

FAQ MapForce

  • Comment parser / générer des fichiers de texte de longueur limitée ou fixe qui contiennent plusieurs types d'enregistrement différents dans MapForce ?

    Vous pouvez parser / générer des fichiers de texte de longueur fixe ou limitée qui possèdent plusieurs types d'enregistrement (structure de type En-tête / Détail) en créant un modèle FlexText et en l'insérant dans votre mappage. Les modèles FlexText peuvent être conçus à l'aide de la fonction FlexText qui est contenue dans l'Enterprise Edition de MapForce.

  • J'ai créé un mappage dans MapForce, comment cette logique de mappage peut être exécutée en dehors de MapForce pour que je puisse l'automatiser ?

    Lors du développement d'un mappage dans MapForce, l'utilisateur peut passer à l'onglet "Sortie" pour exécuter le mappage (à l'aide des données de source fournies au moment du design). Cela fonctionne pour les développements, donc pour vous assurer que le mappage produit le résultat correct, mais dans un environnement de production, la plupart des flux de travail nécessitent une certaine forme d'automatisation sans interaction d'utilisateur.

    Pour comprendre comment l'exécution de la logique de mappage peut être automatisée, il est nécessaire de comprendre dans quels langages la logique de mappage peut être générée et comment la logique de mappage dans un langage particulier peut être exécutée en dehors de MapForce.

    Les langages cibles suivants sont pris en charge par MapForce Enterprise Edition :

    • XSLT 1.0
    • XSLT 2.0
    • XQuery 1.0
    • C#
    • Java
    • C++
    • BUILT-IN

    Lesquels de ces langages cibles seront disponibles pour un mappage particulier dépendront des formats de données, des fonctions et des composants utilisés dans ce mappage.

    Choisir “XSLT”, “XSLT2” ou “XQuery” en tant que langage cible pour générer des fichiers XSLT 1.0, XSLT 2.0 ou XQuery 1.0 depuis un mappage. Les fichiers XSLT 1.0, XSLT 2.0 et XQuery 1.0 générés depuis un mappage contiennent la logique de mappage utilisée pour transformer les données xml de source dans le format de sortie désiré. Pour transformer les données de source XML, le fichier XSLT 1.0, XSLT 2.0 ou XQuery 1.0 généré doit être passé parmi les données de source vers un moteur XSLT ou XQuery (comme RaptorXML Server) pour les traiter. RaptorXML peut être accédé (en termes du programme) par le biais de l'API, par le biais de l'interface de la ligne de commande ou via FlowForce Server. En accédant à l'API RaptorXML par le programme, et en écrivant un fichier batch pour appeler RaptorXML via l'interface de ligne de commande, ou en configurant une "tâche" FlowForce qui appelle RaptorXML Server, vous pouvez automatiser l'exécution des transformations XSLT ou XQuery.

    Choisir “Java”, “C#” ou “C++” en tant que le langage cible pour vous permettre de générer du code Java, C# ou C++ depuis un mappage. Les fichiers de code Java, C# ou C++ générés depuis un mappage contiennent la logique de mappage utilisée pour transformer les données de source dans le format de sortie désiré. Pour votre confort, une compilation du code généré "tel quel" résulte en une application Console qui, une fois lancée, exécute le mappage. L'exécution de l'application Console peut être automatisée en écrivant un fichier batch. Si vous ne souhaitez pas utiliser l'application Console par défaut, mais préférez intégrer le code généré dans votre propre code, il suffit d'appeler la méthode "run" de l'objet représentant le mappage depuis votre propre code.

    Sélecter “BUILT-IN” en tant que le langage cible vous permet de compiler votre mappage dans un fichier “.mfx”. Un fichier ".mfx" doit être exécuté avec MapForce Server. MapForce Server peut être accédé par le biais de l'API, l'interface de ligne de commande ou en mettant en place une "tâche" FlowForce qui appelle MapForce Server. En accédant programmatiquement l'API MapForce Server, la rédaction d'un fichier batch pour appeler l'interface de ligne de commande de MapForce Server ou en configurant une "tâche" FlowForce, vous pouvez automatiser l'exécution du mappage.

    Parmi les options de langage cible, “BUILT-IN” est le moins restrictif et le plus performant. À moins d'être limité à un langage cible particulier, il est conseillé d'utiliser l'option “BUILT-IN”. Afin d'automatiser l'exécution des mappages dont le langage cible doit être configuré à “BUILT-IN” MapForce Server est nécessaire. Si vos exigences d'automatisation sont complexes, il est conseillé d'utiliser également FlowForce Server (en plus de MapForce Server). FlowForce permet l'orchestration de flux de travail complexes d'automatisation.

  • MapForce permet-il la prise en charge de fichier EDI non-standard ?

    Si vous devez traiter des transactions EDI qui ne sont pas conformes à la norme, vous pouvez personnaliser les fichier de configuration EDI pour permettre la prise en charge de ce type de transactions.

  • Je n'ai pas suffisamment de mémoire lors de l'exécution d'un mappage dans MapForce. Que puis-je faire ?

    Tentez la solution suivante :

    • Si vous ne l'avez pas déjà sélectionné, vous pouvez essayer d'utiliser le moteur "BUILT-IN" dans MapForce pour exécuter le mappage. Le moteur "BUILT-IN" est le seul langage cible dans MapForce qui prend en charge le streaming de données (permettant le traitement d'ensembles de données volumineux).
    • Essayez d'utiliser la version 64 bit de MapForce étant donné qu'elle prend en charge une mémoire adressable plus importante que la version 32 bit.
    • Augmentez la quantité de RAM de votre appareil.
    • Si vous générez un code Java depuis votre mappage, essayez d'augmenter le heap space disponible de la jvm (Java Virtual Machine).
  • FlowForce Server est-il nécessaire en plus de MapForce Server pour exécuter les mappages qui ciblent le moteur "BUILT-IN" dans MapForce ?

    Les mappages développés dans MapForce ciblant le moteur "BUILT-IN" doivent être exécutés à l'aide de MapForce Server. En utilisant l'interface de ligne de commande de MapForce Server ou l'API MapForce Server pour exécuter les fichiers “.mfx”, il est possible de développer des scénarios d'automatisation BASIC avec un effort minimum. Néanmoins, de nombreuses situations exigeront des flux de travail d'automatisation complexes. Pour de tels scénarios, nous recommandons d'utiliser FlowForce Server en plus de MapForce Server.

    FlowForce Server prend en charge les fonctions suivantes permettant la création de flux de travail d'automatisation complexes :

    • Déclencheurs de système fichier
    • Déclencheurs horaires
    • Déclencheurs HTTP
    • Gestion d'erreur
    • Contrôle du flux
    • Contrôle de l'accès
    • Logging
    • Bibliothèques de fonctions BUILT-IN

    Il est important de noter que FlowForce Server n'est pas une alternative à MapForce Server, mais plutôt un ajout à Mapforce Server, donc internement, FlowForce Server table sur MapForce Server pour effectuer l'exécution réelle du mappage.

FAQ StyleVision

  • StyleVision peut-il convertir un PDF en XML ?

    À l'aide de StyleVision Enterprise Edition, vous pouvez générer des feuilles de style qui vous permettent de transformer du XML en PDF. Altova ne dispose pas d'outil permettant de convertir du PDF en XML.

  • Puis-je éditer des feuilles de style XSLT avec StyleVision ?

    Il est possible d'importer des feuilles de style XSLT existantes dans Stylevision pour une utilisation en tant que base pour un design StyleVision, néanmoins, il est possible que tous les XSLT ne seront pas forcément importés.