Exemple-1 (avec légendes): valider XML

www.altova.com Imprimer cette rubrique Page précédente Un niveau supérieur Page suivante

Accueil >  API serveur : REST HTTP, COM/.NET, Java > Interface Client HTTP > Requêtes Client > Initier les tâches avec POST >

Exemple-1 (avec légendes): valider XML

Ci-dessous, vous trouverez une liste du corps d'une requête POST. Elle contient des légendes numérotées qui sont expliquées ci-dessous. La commande soumise dans la requête de liste aurait l'équivalent CLI suivant :

 

raptorxmlxbrl xsi First.xml Second.xml --xsd=Demo.xsd

 

La requête est destinée à la validation de deux fichiers XML conformément à un schéma. Le corps de la requête ressemble à l'exemple suivant, en partant du principe que ---PartBoundary a été spécifié dans l'en-tête en tant que le string de limite (voir En-tête de requête ci-dessus).

 

-----PartBoundary

Content-Disposition: form-data; name="msg"

Content-Type: application/json

 

1

{"command": "xsi", "options": {} , "args": []}

 

2

-----PartBoundary

Content-Disposition: attachment; filename="First.xml"; name="args"

Content-Type: application/octet-stream

 

3

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>

<test xsi:noNamespaceSchemaLocation="Demo.xsd" xmlns:xsi="http://www.w3.org/2001/XMLSchema-instance">42</test>

 

4

-----PartBoundary

Content-Disposition: attachment; filename="Second.xml"; name="args"

Content-Type: application/octet-stream

 

5

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>

<test xsi:noNamespaceSchemaLocation="Demo.xsd" xmlns:xsi="http://www.w3.org/2001/XMLSchema-instance">35</test>

 

6

-----PartBoundary

Content-Disposition: attachment; filename="Demo.xsd"; name="additional-files"

Content-Type: application/octet-stream

 

7

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>

<xs:schema xmlns:xs="http://www.w3.org/2001/XMLSchema" elementFormDefault="qualified" attributeFormDefault="unqualified">

   <xs:element name="test" type="xs:int"/>

</xs:schema>

 

8

-----PartBoundary--

9

 

1

Le nom des limites de partie de données de forme principales sont déclarés dans l'en-tête de requête. Le séparateur de limite de partie doit être un string unique qui ne se produira nulle part ailleurs dans les documents imbriqués. Il est préfixé avec deux tirets et est utilisé pour séparer les différentes parties. La première partie de données de forme dans cet exemple est msg. Veuillez noter que le type de contenu est application/json.

2

Voici la syntaxe standard pour les requêtes POST HTTP. Si args contient une référence à un fichier et si des fichiers supplémentaires sont chargés, les deux sets de files seront passés au serveur.

3

Le premier membre du tableau args est un attache de fichier appelé First.xml.

4

Le texte du fichier First.xml. Il contient une référence au schéma appelé Demo.xsd, qui sera aussi chargé—dans la partie de donnée de forme additional-files.

5

Le second membre du tableau args est un attache appelé Second.xml.

6

Le texte du fichier Second.xml. Lui aussi contient une référence au schéma Demo.xsd. Voir légende 7.

7

Les premiers fichiers supplémentaires contiennent les métadonnées d'attache Demo.xsd.

8

Le texte du fichier Demo.xsd.

9

La fin de la partie des fichiers supplémentaires Demo.xsd, et la partie de données de forme additional-files. Veuillez noter que le dernier séparateur de limite de partie est aussi bien préfixé que postfixé avec deux tirets.

 


© 2019 Altova GmbH