Champ de signature

www.altova.com Agrandir/Réduire tout Imprimer cette rubrique Page précédente Un niveau supérieur Page suivante

Accueil >  Commandes et événements de commande > Commandes >

Champ de signature

La commande de Champ de signature permet de garder la signature d'un utilisateur final sous la forme d'un fichier graphique. Cela est utile, par exemple, dans des solutions de livraisons de paquets où les signatures sont utilisées pour confirmer la réception d'un objet livré par messager. Lorsque l'utilisateur final commence à tracer sa signature dans le champ de signature, celle-ci est rédigée dans un encodage d'image Base64 vers un nœud de source de page. Une fois la source de page enregistrée, les données d'image Base64 y sont enregistrées, donc dans le nœud attribué à cet effet.

 

L'image de signature comporte les propriétés par défaut suivantes. Sa couleur d'arrière-plan est l'inverse de la couleur d'arrière-plan de la page. La signature elle-même est de la même couleur que la celle de l'arrière-plan. La largeur de l'image est plus petite que les dimensions de la fenêtre de l'appareil. La hauteur de l'image est la moitié de sa largeur. La manière dont ces valeurs ont été calculées avec XPath est indiquée dans la table ci-dessous. Vous pouvez utiliser ces paramètres avec les propriétés de commandes pour personnaliser ces paramètres.

 

Propriété de signature

Valeur par défaut

Valeur personnalisée via propriété de commande...

Couleur de signature

$MT_PageBackgroundColor

Couleur du texte

Couleur d'arrière-plan de signature

mt-invert-color ($MT_PageBackgroundColor)

Couleur d'arrière-plan

Largeur d'image de la signature

min ($MT_CanvasX, $MT_CanvasY)

Largeur de création de signature

Hauteur d'image de la signature

min ($MT_CanvasX, $MT_CanvasY) div 2

Hauteur de création de signature

 

 

Les paramètres principaux pour le champ de signature sont :

 

un lien de source de page qui est le nœud de source de page où les données d'image de la signature sont stockées. Glisser un nœud de source de page dans la commande pour créer/modifier le lien de source de page de la commande. Supprimer le lien de source de page pour effacer l'association (voir Notes ci-dessous)
les propriétés Largeur de création de signature et Hauteur de création de signature ; celles-ci spécifient les dimensions de l'image qui sera créée
les propriétés Couleur du texte et Couleur d'arrière-plan ; celles-ci spécifient les couleurs du texte de la signature et son arrière-plan
certaines actions Enregistrer qui enregistrent les données d'image de la signature sur la source de page ; jusqu'à ce qu'une telle action soit exécutée, les données sont stockées uniquement dans l'arborescence XML temporaire

 

 

Cliquer pour agrandir/réduireNotes
Lorsque la commande est associée à un nœud de source de données (lien de source de page), placer la souris au-dessus de la commande (dans Affichage Design de la page) pour afficher le nœud associé dans une fenêtre popup.
Tous les liens de source de page dans l'arborescence de source de page sont affichés dans une police d'écriture en gras. Les nœuds d'arborescence qui ne sont pas des liens de source de page sont affichés dans une police normale
Placer la souris au-dessus du lien de source de page dans l'arborescence de design pour afficher des informations concernant la commande associée.
Pour supprimer une association de nœud de source de données (et donc les données dans la commande), cliquer sur la commande avec le bouton de droite (dans Affichage Design de la page) et cliquer sur Supprimer le lien de la source de page.
Pour réinitialiser un style ou une propriété (dans le Volet Styles & Propriétés), sélectionner la propriété et cliquer sur Réinitialiser dans la barre outils du volet.
Les valeurs de plusieurs propriétés peuvent être définies en utilisant des expressions XPath. Cela permet aux valeurs d'être dynamiques : donc générées par le biais de calculs ou prélevées dans les nœuds de source de données lors de l'exécution. Pour définir une expression XPath, cliquer sur Éditer XPath dans la barre d'outils du volet Styles & Propriétés.
Pour éditer l'expression XPath d'un style ou d'une propriété (dans le Volet Styles & Propriétés), sélectionner le style ou la propriété et cliquer sur Éditer XPath dans la barre outils du volet.
Pour copier une commande dans un autre emplacement dans le design, appuyer sur Ctrl et glisser/déposer la commande dans l'emplacement de copie désiré.
Afin d'attribuer des propriétés spécifiques à une commande, définir une ou plusieurs classes pour cette commande (au moyen de la propriété de navigateur Classe CSS), puis attribuer des règles pour la/les classe/s dans un fichier CSS externe (que vous spécifierez dans le dialogue de Paramètres du navigateur).
Les propriétés CSS d'une commande peuvent être définies dans le Volet Styles & Propriétés et/ou dans un fichier CSS externe. Celles définies dans le Volet Styles & Propriétés ont priorité.

 

Permettre à l'utilisateur final de modifier une signature

La signature de l'utilisateur final est créée en tant qu'une image dans un nœud de source de page. En résultat, l'utilisateur final peut uniquement ajouter des données à un dessin de signature qui a été commencé. Si l'image doit être modifiée, par exemple, si l'utilisateur veut retracer la signature, les données de l'image doivent être supprimées du nœud (ou bien le nœud lui-même doit être effacé), et la signature doit être redessinée. Le moyen le plus simple est de créer une commande de bouton qui supprime le nœud. Pour ce faire, procéder comme suit :

 

1.Créer une commande de bouton près de la commande de signature (voir capture d'écran ci-dessous).
2.Ajouter une action Supprimer le nœud en tant que l'événement SurClic du bouton et configurer le nœud de source de page de la signature ne tant que le nœud à supprimer.

Click to expand/collapse

3.Tester le bouton dans une simulation. Dans la capture d'écran ci-dessus, veuillez noter que la signature est dessinée et que les données de l'image sont sauvegardées dans le nœud Signature. La capture d'écran ci-dessous a été prise après le clic de bouton. Veuillez noter que nœud a été supprimé et que le champ de signature a donc été effacé.

Click to expand/collapse

4.Si une signature est maintenant tracée dans le champ de signature, le nœud Signature est recréé avec les données de l'image de la nouvelle signature.

 

 

Note :En alternative, vous pouvez configurer l'action du bouton pour mettre à jour le nœud de source de page de la signature avec la chaîne vide (voir l'action Mettre à jour le nœud). Cela supprimera les données du nœud et effacera donc le champ de signature, alors que le nœud lui-même ne sera pas supprimé.

 

Événements de champ de signature

Aucun événement n'est associé à la commande de champ de signature.

 

Propriétés du champ de signature

Les propriétés de la commande sont disponibles dans le Volet Styles & Propriétés, et sont classées ci-dessous dans leur ordre d'apparence.

 

Cliquer pour agrandir/réduireNom

Le nom est utilisé pour référencer la commande depuis un autre endroit de la page ou du projet. Double-cliquer dans le champ de valeur pour l'éditer.

 

Cliquer pour agrandir/réduireVisible

Une expression XPath qui doit évaluer à vrai() ou faux(). Si l'expression évalue à faux()(et seulement dans ce cas) la commande ne sera pas visible. Si l'expression évalue à vrai() ou retourne d'autres valeurs, la commande sera visible. Le réglage par défaut est vrai(). Double-cliquer dans le champ de valeur ou cliquer sur le bouton XPath pour saisir ou éditer une expression XPath. La propriété Visible peut être utilisée pour rendre un objet visible ou pas selon le fait qu'une expression XPath évalue à vrai()ou pas. En résultat, l'affichage d'un objet peut être forcé à être dynamiquement dépendant du contexte ou de la structure des données.

 

Note :  Pour plus d'informations concernant la visibilité des colonnes/lignes couvertes, voir les Propriétés de table.

 

Note :  La variable $MTControlValue n'est pas disponible pour l'évaluation de la propriété Visible. En cas d'utilisation, une erreur de validation en résultera

 

Cliquer pour agrandir/réduireActivée/Éditable

La commande est soit activée soit désactivée, selon que la valeur de la propriété est vrai (activée) ou faux (désactivée). La valeur peut être saisie directement (en la sélectionnant dans la liste de choix ou en double-cliquant dans le champ de valeur et en saisissant la valeur que vous souhaitez). La valeur peut aussi être une expression XPath qui évalue à vrai ou faux (booléenne). La valeur par défaut est vrai. Généralement, l'expression XPath de la propriété Enabled/Editable d'une commande contrôle la présence ou la valeur d'un nœud. Si l'expression évalue à vrai, la commande sera activée.

 

Cliquer pour agrandir/réduireCouleur du texte

Définit la couleur du texte de commande lorsque la commande est activée. Les options suivantes de sélection de la couleur se présentent à vous :

 

Cliquer dans la palette de couleurs pour sélectionner une couleur de texte
Sélectionner une couleur depuis la liste déroulante de la liste de choix
Double-cliquer dans le champ de valeur pour saisir un code de couleur (par exemple, #FF0000), ou cliquer sur le bouton XPath de la barre d'outils et saisir une expression XPath pour générer le texte nécessaire

 

Note :   Une commande peut être activée/désactivée selon le contexte. Par exemple, si l'utilisateur, dans un formulaire concernant les détails personnels, confirme la détention d'une assurance-vie, alors les champs concernant les détails de la police de l'assurance-vie pourront être activés ; dans le cas contraire, ces champs pourront être désactivés. Pour activer/désactiver un champ, utiliser la propriété pertinente Activé/Éditable de la commande. Pour définir une couleur de texte lorsque la commande est désactivée, utiliser la propriété Couleur de texte(Désactivé).

 

Cliquer pour agrandir/réduireCouleur arrière-plan

Définit la couleur d'arrière-plan de l'objet lorsque l'objet est activé. Les options suivantes de sélection de la couleur se présentent à vous :

 

Cliquer dans la palette de couleurs pour sélectionner une couleur de texte
Sélectionner une couleur depuis la liste déroulante de la liste de choix ; pour choisir la couleur d'arrière-plan de la commande, choisir la Couleur d'arrière-plan de la commande de l'item dans la liste de choix.
Double-cliquer dans le champ de valeur pour saisir un code de couleur (par exemple, #FF0000), ou cliquer sur le bouton XPath de la barre d'outils et saisir une expression XPath pour générer le texte nécessaire. Pour prendre la couleur d'arrière-plan de la commande, saisir l'expression XPath : "control".

 

Note :   Vous pouvez définir la couleur d'arrière-plan de la cellule afin qu'elle soit identique avec la couleur d'arrière-plan de la commande dans la cellule, soit en : (i) choisissant la couleur d'arrière-plan de la commande dans la liste de choix de la propriété, ou (ii) en saisissant l'expression XPath "control" dans le champ de valeur de la propriété.

 

Note :   Une commande peut être activée/désactivée selon le contexte. Par exemple, si l'utilisateur, dans un formulaire concernant les détails personnels, confirme la détention d'une assurance-vie, alors les champs concernant les détails de la police de l'assurance-vie pourront être activés ; dans le cas contraire, ces champs pourront être désactivés. Pour activer/désactiver un champ, utiliser la propriété pertinente Activé/Éditable de la commande. Pour définir une couleur de texte lorsque la commande est désactivée, utiliser la propriété Couleur de texte(Désactivé).

 

Cliquer pour agrandir/réduireAnticrénelage d'image

Définit si l'anticrénelage est utilisé lorsque l'image associée avec la commande est créée. (L'anticrénelage est une technique permettant de lisser les bords crénelés dans les images.) La propriété peut prendre une valeur true ou false. Le réglage par défaut est false. Astuce : si les couleurs de l'image sont converties par la suite, il est recommandé de régler la valeur de la propriété sur false. Cela en raison du fait que les informations des couleurs de la fonction anticrénelage contenues dans l'image originale ne peuvent pas être converties de manière fiable dans des couleurs anticrénelage convenables dans le schéma de couleur cible. Note : Pour les clients web, la valeur de cette propriété est ignorée, et l'anticrénelage prend toujours effet.

 

Cliquer pour agrandir/réduireLargeur de création de la signature

Un nombre, en pixels, qui définit la largeur de l'image de la signature. Il s'agit de la largeur du canevas sur lequel la signature est tracée. Par exemple, une valeur de 400 attribuera une hauteur de 400 pixels à l'image de la signature. Veuillez noter qu'il s'agit là de la largeur de l'image créée. Il ne s'agit pas forcément de la largeur de l'image rendue sur l'appareil mobile. L'image rendue est proportionnée par rapport à la largeur définie dans la propriété Largeur de commande. Par exemple, si l'image de la signature comporte une largeur de 400 pixels et que la propriété Largeur de commande a une valeur de 80%, alors, sur un appareil présentant une largeur de 1000 pixels, l'image sera redimensionnée à une largeur de 800 pixels (80% de la largeur de l'appareil) et à une hauteur de 600 pixels (ce qui permet de conserver les proportions de l'image).

 

Click to expand/collapsePoints vs pixels sur les appareils iOS

Si vous saisissez des valeurs de pixels pour des propriétés qui définissent les longueurs, lors du rendu pour les appareils iOS, ces valeurs seront lues comme des points dans le système de coordonnées du viewport. Le système de coordonnées du viewport est le canevas sur lequel sont dessinés les composants de design, et un point est l'unité de longueur utilisé dans ce système. Ici, un point n'est pas l'unité typographique égale à 1/72ème d'un pouce. L'appareil iOS mappe automatiquement les points du système de coordonnées du viewport vers les pixels dans le système de coordonnées de l'appareil. En mappant les valeurs de cette manière, (des valeurs du viewport vers les valeurs de l'appareil), les composants de design conservent le même rapport de taille aussi bien par rapport au canevas qu'entre eux, quelle que soit la résolution de l'appareil iOS ou de l'unité utilisée.

 

Dans MobileTogether Designer, vous pouvez utiliser les variables dynamiques $MT_CanvasX et $MT_CanvasY pour connaître les dimensions actuelles du viewport (canevas) et obtenir des longueurs relatives à ces dimensions. (En ce qui concerne les appareils iOS, les valeurs retournées par ces variables sont calculées comme suit : les dimensions de pixel du système de coordonnées de l'appareil actuelles sont converties (en utilisant un facteur de conversion approprié) vers des valeurs de points dans le système de coordonnées du viewport. Ces valeurs de point, comme des nombres, sont retournées par les variables en tant que pixels pour être utilisés dans le design. Par exemple, si vous souhaitez qu'une image ne présente que la moitié de la largeur du viewport, il faudra lui donner une largeur en pixels égale à $MT_CanvasX * 0.5, l'expression XPath pour cette largeur de l'image serait concat ($MT_CanvasX 0.5, 'px')

Cliquer pour agrandir/réduireHauteur de création de la signature

Un nombre, en pixels, qui définit la hauteur de l'image de la signature. Il s'agit de la hauteur du canevas sur lequel la signature est tracée. Par exemple, une valeur de 200 attribuera une hauteur de 200 pixels à l'image de la signature. Veuillez noter qu'il s'agit là de la hauteur de l'image créée. Il ne s'agit pas forcément de la hauteur de l'image rendue sur l'appareil mobile. La hauteur de l'image rendue est proportionnée par rapport à la largeur définie dans la propriété Largeur de commande. Par exemple, si l'image de la signature comporte une hauteur de 300 pixels et une largeur de 400 pixels, et que la propriété Largeur de commande a une valeur de 80%, alors, sur un appareil présentant une largeur de 1000 pixels, l'image sera redimensionnée à une largeur de 800 pixels (80% de la largeur de l'appareil) et à une hauteur de 600 pixels (ce qui permet de conserver les proportions de l'image).

 

Click to expand/collapsePoints vs pixels sur les appareils iOS

Si vous saisissez des valeurs de pixels pour des propriétés qui définissent les longueurs, lors du rendu pour les appareils iOS, ces valeurs seront lues comme des points dans le système de coordonnées du viewport. Le système de coordonnées du viewport est le canevas sur lequel sont dessinés les composants de design, et un point est l'unité de longueur utilisé dans ce système. Ici, un point n'est pas l'unité typographique égale à 1/72ème d'un pouce. L'appareil iOS mappe automatiquement les points du système de coordonnées du viewport vers les pixels dans le système de coordonnées de l'appareil. En mappant les valeurs de cette manière, (des valeurs du viewport vers les valeurs de l'appareil), les composants de design conservent le même rapport de taille aussi bien par rapport au canevas qu'entre eux, quelle que soit la résolution de l'appareil iOS ou de l'unité utilisée.

 

Dans MobileTogether Designer, vous pouvez utiliser les variables dynamiques $MT_CanvasX et $MT_CanvasY pour connaître les dimensions actuelles du viewport (canevas) et obtenir des longueurs relatives à ces dimensions. (En ce qui concerne les appareils iOS, les valeurs retournées par ces variables sont calculées comme suit : les dimensions de pixel du système de coordonnées de l'appareil actuelles sont converties (en utilisant un facteur de conversion approprié) vers des valeurs de points dans le système de coordonnées du viewport. Ces valeurs de point, comme des nombres, sont retournées par les variables en tant que pixels pour être utilisés dans le design. Par exemple, si vous souhaitez qu'une image ne présente que la moitié de la largeur du viewport, il faudra lui donner une largeur en pixels égale à $MT_CanvasX * 0.5, l'expression XPath pour cette largeur de l'image serait concat ($MT_CanvasX 0.5, 'px')

Cliquer pour agrandir/réduireAlignement horizontal

Définit l'alignement horizontal à gauche, centre ou droite. Le réglage par défaut est centre. La valeur peut aussi être spécifiée par le biais d'une expression XPath (qui permet de générer la valeur dynamiquement).

 

Cliquer pour agrandir/réduireLargeur de commande

Définit la largeur de la commande. Sélectionner une valeur depuis la liste de choix de la propriété. Les valeurs suivantes sont disponibles :

 

fill_parent : permet d'obtenir une commande de la même largeur que le parent. Cela peut être par exemple une cellule de la table ou la page
wrap_content : permet d'obtenir une commande ne dépassant pas la largeur du contenu de la commande ; lorsque cette valeur est sélectionnée, la propriété Largeur de commande maximum est disponible
valeur pourcentuelle : un pourcentage de la largeur de la page ; sélectionner une valeur depuis la liste déroulante ou saisir directement une valeur
valeur de pixel: sélectionner une valeur de pixel depuis la liste déroulante ou saisir directement une valeur

 

De fait, fill_parent crée une largeur maximum, alors que wrap_content crée une largeur minimum.

 

La valeur par défaut est fill_parent pour toutes les commandes sauf pour les éléments suivants :

 

Image et Chart: dans ces cas, le défaut est wrap_content.
Carte géolocalisation : le défaut est la plus petite des deux valeurs $MT_CanvasX et $MT_CanvasY. Ces deux variables dynamiques donnent, respectivement, la largeur et la hauteur du viewport de l'appareil. Puisque la valeur par défaut de Control Height et de Control Width sont les mêmes (dans chacun des cas, la valeur la plus petite de $MT_CanvasX et $MT_CanvasY), la forme et la taille par défaut du viewport dans la commande seront toujours un carré dont les côtés sont égaux à min($MT_CanvasX, $MT_CanvasY).

 

Click to expand/collapsePoints vs pixels sur les appareils iOS

Si vous saisissez des valeurs de pixels pour des propriétés qui définissent les longueurs, lors du rendu pour les appareils iOS, ces valeurs seront lues comme des points dans le système de coordonnées du viewport. Le système de coordonnées du viewport est le canevas sur lequel sont dessinés les composants de design, et un point est l'unité de longueur utilisé dans ce système. Ici, un point n'est pas l'unité typographique égale à 1/72ème d'un pouce. L'appareil iOS mappe automatiquement les points du système de coordonnées du viewport vers les pixels dans le système de coordonnées de l'appareil. En mappant les valeurs de cette manière, (des valeurs du viewport vers les valeurs de l'appareil), les composants de design conservent le même rapport de taille aussi bien par rapport au canevas qu'entre eux, quelle que soit la résolution de l'appareil iOS ou de l'unité utilisée.

 

Dans MobileTogether Designer, vous pouvez utiliser les variables dynamiques $MT_CanvasX et $MT_CanvasY pour connaître les dimensions actuelles du viewport (canevas) et obtenir des longueurs relatives à ces dimensions. (En ce qui concerne les appareils iOS, les valeurs retournées par ces variables sont calculées comme suit : les dimensions de pixel du système de coordonnées de l'appareil actuelles sont converties (en utilisant un facteur de conversion approprié) vers des valeurs de points dans le système de coordonnées du viewport. Ces valeurs de point, comme des nombres, sont retournées par les variables en tant que pixels pour être utilisés dans le design. Par exemple, si vous souhaitez qu'une image ne présente que la moitié de la largeur du viewport, il faudra lui donner une largeur en pixels égale à $MT_CanvasX * 0.5, l'expression XPath pour cette largeur de l'image serait concat ($MT_CanvasX 0.5, 'px')

Cliquer pour agrandir/réduireLargeur maximum de commande

Cette propriété est disponible uniquement lorsque la propriété de la commande Largeur de commande a été configurée sur wrap_content. La propriété Largeur de commande maximum définit la largeur maximum de la commande. Sélectionner une valeur depuis la liste de choix de la propriété. Les valeurs suivantes sont disponibles :

 

valeur pourcentuelle : un pourcentage de la largeur de la page ; choisir une valeur depuis la liste déroulante ou saisir une valeur directement
valeur de pixel : choisir une valeur de pixel depuis la liste déroulante ou saisir une valeur directement

 

Cliquer pour agrandir/réduireHauteur de commande

Définit la hauteur de la commande. Sélectionner une valeur depuis la liste de choix de la propriété. Les valeurs suivantes sont disponibles :

 

fill_parent : permet de rendre la commande aussi haute que le parent. Celui-ci pourrait être, par exemple, une cellule de table ou la page
wrap_content : permet de rendre la commande uniquement aussi haute que nécessaire par le contenu de la commande.

 

De fait, fill_parent crée une hauteur maximum, alors que wrap_content crée une hauteur minimum.

 

Valeurs par défaut

En ce qui concerne la commande de Carte de géolocalisation, la valeur par défaut est la plus petite des deux valeurs $MT_CanvasX et $MT_CanvasY. Ces deux variables dynamiques donnent, respectivement, la largeur et la hauteur du viewport de l'appareil. Puisque la valeur par défaut de Control Height et de Control Width sont les mêmes (dans chacun des cas, la valeur la plus petite de $MT_CanvasX et $MT_CanvasY), la forme et la taille par défaut du viewport dans la commande seront toujours un carré dont les côtés sont égaux à min($MT_CanvasX, $MT_CanvasY).
Pour toutes les autres commandes, la valeur par défaut est wrap_content.

 

Cliquer pour agrandir/réduireMarge

Définit les décalages de marge de la commande relatifs aux objets environnants ou aux rebords de l'objet contenu. Sélectionner une valeur en pixels depuis la liste déroulante de la liste de choix ou double-cliquer dans le champ de valeur pour saisir une longueur de pixel. Le décalage spécifié sera créé sur les quatre côtés de la commande. Si vous souhaitez définir une marge différente pour un des quatre côtés, agrandir la propriété Marge pour afficher les propriétés de marge individuelles (gauche, droite, haut et bas), et définir la valeur différente. Par exemple : si vous définissez Marge sur 6px et Marge Bas sur 12px, alors les marges haut, gauche et droite seront 6px et la marge bas sera 12px.

 

Click to expand/collapsePoints vs pixels sur les appareils iOS

Si vous saisissez des valeurs de pixels pour des propriétés qui définissent les longueurs, lors du rendu pour les appareils iOS, ces valeurs seront lues comme des points dans le système de coordonnées du viewport. Le système de coordonnées du viewport est le canevas sur lequel sont dessinés les composants de design, et un point est l'unité de longueur utilisé dans ce système. Ici, un point n'est pas l'unité typographique égale à 1/72ème d'un pouce. L'appareil iOS mappe automatiquement les points du système de coordonnées du viewport vers les pixels dans le système de coordonnées de l'appareil. En mappant les valeurs de cette manière, (des valeurs du viewport vers les valeurs de l'appareil), les composants de design conservent le même rapport de taille aussi bien par rapport au canevas qu'entre eux, quelle que soit la résolution de l'appareil iOS ou de l'unité utilisée.

 

Dans MobileTogether Designer, vous pouvez utiliser les variables dynamiques $MT_CanvasX et $MT_CanvasY pour connaître les dimensions actuelles du viewport (canevas) et obtenir des longueurs relatives à ces dimensions. (En ce qui concerne les appareils iOS, les valeurs retournées par ces variables sont calculées comme suit : les dimensions de pixel du système de coordonnées de l'appareil actuelles sont converties (en utilisant un facteur de conversion approprié) vers des valeurs de points dans le système de coordonnées du viewport. Ces valeurs de point, comme des nombres, sont retournées par les variables en tant que pixels pour être utilisés dans le design. Par exemple, si vous souhaitez qu'une image ne présente que la moitié de la largeur du viewport, il faudra lui donner une largeur en pixels égale à $MT_CanvasX * 0.5, l'expression XPath pour cette largeur de l'image serait concat ($MT_CanvasX 0.5, 'px')

Cliquer pour agrandir/réduireFeuille de style

La propriété Feuille de style définit la feuille de style à utiliser pour la commande. La liste déroulante de la liste de choix de la propriété Feuille de style affiche toutes les feuilles de style créée par l'utilisateur qui ont été définies dans le projet. Sélectionner la feuille de style que vous souhaitez utiliser pour la commande. En alternative, vous pouvez utiliser une expression XPath pour sélectionner la feuille de style que vous souhaitez ; cela a l'avantage que vous pouvez rendre la sélection de la feuille de style conditionnelle (voir Appliquer les feuilles de style créées par l'utilisateur). Voir la section Feuilles de style pour plus d'informations.

 

 


© 2019 Altova GmbH